Électromobilité

Le territoire et le véhicule électrique
La France vise une réduction de 75% des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Pour y parvenir, différentes politiques ont été mises en œuvre, dont la réduction des émissions dans les transports qui représentent actuellement un tiers des émissions de CO2 d’origine énergétique. Si bien entendu, les transports en commun permettent une mutualisation des trajets et donc une réduction de la pollution, d’autres alternatives existent, notamment l’électromobilité.

L’Agglo au cœur d’une volonté régionale
Le Nord-Pas de Calais est la deuxième région industrielle automobile de France et génère pas moins de 55 000 emplois.
Un pôle automobile a été créé en 2011 à l’initiative du Conseil régional, de l’État et des industriels de l’automobile. Le choix économique de suivre la voie de l’électromobilité s’imposait comme la meilleure solution de relance de la production.

Un territoire volontaire
La Communauté d’Agglomération Maubeuge-Val de Sambre a été désignée « territoire expérimental du Nord » par le Conseil régional. Une convention de partenariat a ensuite été signée avec le groupe Renault dans laquelle la CAMVS s’engage à promouvoir le véhicule électrique sur son territoire.
Ce partenariat a été suivi des faits avec l’achat de 20 Kangoo électriques ZE au groupe MCA situé à Maubeuge, ce qui représente 30% de la flotte de la CAMVS, avec pour objectif d’atteindre les 50% d’ici 2015. En complément, la Communauté d’Agglomération a installé de nombreuses bornes électriques dont l’utilisation gratuite permet de faciliter les recharges et d’étendre les distances de trajets des utilisateurs.
L’électro-mobilité, si elle participe à la réduction de la pollution, s’inscrit surtout dans une stratégie globale de mobilité à travers les éco-déplacements, une politique réfléchie à la fois en termes d’environnement mais également de développement économique.

Où recharger mon véhicule électrique ?

Lien vers site bornes electriques-01